Articles

sécurité privée et technologies grande taille

Dans le secteur de la sécurité privée l’utilisation des nouvelles technologies est mitigée. Certaines agences de sécurité sont à la pointe de la technologie alors que d’autres semblent réticentes. Très peu de sociétés de sécurité privée peuvent se passer des nouvelles technologies, surtout si elles veulent rester compétitives et performantes.

Le digital présent dans la sécurité privée.

Aujourd’hui, le digital prend beaucoup de place dans ce secteur. Ça commence par la protection des locaux et des salariés avec la télésurveillance et la surveillance humaine combinées, un dispositif d’autant plus fiable. Cela s’applique également à la prévention des accidents et la sécurité incendie car avec l’automatisation des dispositifs les procédures sont de plus en plus rapides et efficaces.

Aussi, les dispositifs de sécurité tels que les contrôles d’accès électroniques présentent nombreux avantages.

Ces outils permettent de renforcer la sécurité grâce à un accès très règlementé et surveillé. Ils facilitent également le remplissage des données de l’établissement avec un registre des personnes entrantes et sortantes, grâce à un système de pointage automatisé. Il n’est pas forcement facile pour d’anciennes ou de petites agences de s’équiper de ces nouvelles technologies car elles sont souvent couteuses. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’on voit se développer des agences de sécurité spécialisées dans les nouvelles technologies. Drones, télésurveillance, ces technologies se développent dans tous les secteurs de la sécurité privée. Ces nouvelles technologies impacts le secteur de la sécurité privée économiquement, humainement… D’une  façons plus positive que négative.

Caméra thermique, interface informatique, drone, robot…

Les  agents privés s’équipent de plus en plus de ces technologies qui renforcent leur efficacité. Leur utilisation, qui permet de réduire le coût de la sécurité privée, suppose des agents plus qualifiés et mieux payés. Le recours aux technologies permet d’optimiser les prestations, et de dégager des marges de manœuvre pour investir sans que le coût soit plus élevé pour les donneurs d’ordre. À l’avenir, le métier de l’agent de sécurité va et à déjà évoluer très rapidement. Il doit maitriser d’autres compétences en lien avec l’utilisation des nouvelles technologies comme le pilotage de drone, la gestion des données fournies par des systèmes de surveillance intelligents.

La complémentarité de l’humain et des nouvelles technologies.

Certains ont prédit que l’humain allait être dépassé par ces évolutions et qu’il n’aurait bientôt plus son rôle dans ce secteur. Mais d’après l’avis de nombreux spécialistes et dirigeants d’entreprises « c’est la complémentarité des deux qui représente les solutions d’avenir ». De nos jours, une société de sécurité privée ne peut plus faire l’impasse sur l’utilisation des nouvelles technologies et certains autres changements. Ces technologies garantissent un niveau accru de surveillance et donc une diminution des problèmes pour les clients.

Dans le domaine de la sécurité comme dans d’autres, la technologie ne remplace pas l’homme, elle l’accompagne. Par exemple, dans le cas de la télé vidéo surveillance, l’Union des entreprises de sécurité privée (USP) estime que plus les technologies iront en s’affinant, notamment en termes de qualité des images et de leur transmission, plus les services publics et privés collaboreront, et plus l’agent de sécurité montera en compétences. Actuellement « lanceur d’alerte » des délits ou tentatives d’infraction, l’agent de sécurité devrait devenir, selon l’USP, un « maillon essentiel de la chaîne de prévention sécuritaire », interlocuteur privilégié tant des installateurs de systèmes de protection que des forces de l’ordre.

Nous aurons toujours besoin d’agents de sécurité mobile pour intervenir en cas d’alerte. « Le couple humain et technologie doit impérativement perdurer. C’est en combinant les deux que l’on réussira à évoluer » Jérôme LAGNEAUX

La société CF INNOVATION, une filiale du Groupe CF, à pour activité principale l’innovation dans les domaines matériels et immatériels qui touchent aux aspects de la Sécurité et de la Sûreté des biens et des personnes, la création de solutions internet et l’édition de logiciels. Le numérique est incontestablement un levier d’efficacité et de réactivité.

 

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

Les robots et la sécurité privée.

Les robots arrivent sur le marché de la sécurité privée. Ils sont là pour aider à
renforcer la sécurité des sites en collaboration avec l’humain. Tous les secteurs se
préparent à cette nouvelle révolution, y compris (et surtout) la sécurité privée.
Un certain nombre d’entreprises ont déjà misé sur le marché des robots pour
réaliser des rondes et des levées de doutes.

Des robots sans pilote.

Ils ont une autonomie de plusieurs heures et sont opérationnels par tous les temps.
Ce qui les distingue des autres robots c’est qu’ils n’ont pas besoin de pilote. Sans
intervention humaine, ils savent éviter des obstacles statiques (poteau, barrière,
etc.) mais aussi des obstacles dynamiques, comme les voitures ou les piétons.
Il faut savoir aussi qu’ils interviennent dans un délai très court et peuvent
fonctionner en continu, 24h/24 et 7j/7.
Les robots fournissent les images, mais ce sont les hommes qui les analysent et
prennent les décisions. Cette relation entre humains et machines porte un nom :
robotique collaborative. Et c’est la tendance actuelle des robots arrivant dans
l’industrie de la sécurité privée.

Le premier robot de surveillance.

TBC-France a conçu, JACK, le premier robot de surveillance fabriqué en France.
Un robot de sécurité équipé d’une intelligence artificielle, d’une navigation très
précise et d’une technologie avancée.
Ses missions sont de patrouiller et de surveiller les grands espaces intérieurs et
extérieurs difficiles à couvrir par des caméras fixes. Ses huit caméras infrarouges
et sa caméra PTZ lui permettent de transmettre en temps réel les images de
surveillance

Grâce à leurs capteurs, à leurs caméras intégrées et à l’Intelligence Artificielle, les
robots peuvent dès aujourd’hui interagir avec leur environnement. Très bientôt, ils
vont pouvoir réaliser des tâches plus complexes et en toute autonomie. Ils pourront
aussi effectuer des missions préprogrammées, toutes celles en lien avec la
surveillance d’un site ou d’un bâtiment.

 

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

Sécurité privée et agent de sécurité

Les Français et la sécurité privée.

Les Français sont conscients que la sécurité privée est devenue elle aussi nécessaire pour venir en appui auxpoliciers et aux gendarmes 

Un sondage Ifop, réalisé pour le compte l’Union des entreprises de sécurité privée (USP) et dontLe Figarodétaille le contenu, en témoigne. Désormais, 65% des personnes interrogées disent avoir confiance dans ces professionnels pour assurer leur sécurité.  

 Les Français font donc confiance aux professionnels de la sécurité privée pour assurer leur protection.  

Encore méconnues des Français jusquen 2015, les épisodes dattentats qui ont frappé le pays ont contribué à mettre les sociétés de sécurité privée en bonne posture. 

Dans ce contexte de menace, elles ont su prouver leur capacité opérationnelle et leur réactivité 

Un secteur en plein développement.

Aujourdhui en plein développement le secteur de la sécurité privée se retrouve régulièrement au cœur de lactualité. 

Au vu de cette nouvelle place, on peut se poser la question du regard que portent les Français sur ce secteur en plein essor.  

La sécurité privée est de plus en plus connue du grand public. Les différents domaines dactivité sont relativement bien identifiés, les professionnels inspirent confiance et sont considérés.  

Les Français considèrent par ailleurs que le secteur offre des opportunités de carrière. Ils sont aussi très nombreux (75%) à estimer que la sécurité privée a un rôle à jouer en complément des pouvoirs publics.  

Un avis particulièrement intéressant à lheure où les questions de co-production entre les sociétés de sécurité privée et lEtat sont dactualité. 

 Les sociétés de sécurité privées en progression.

Le recours aux sociétés privées de sécurité progresse depuis quelques années dans lHexagone.En 2016, un peu plus de 10000entreprises employaient 167800personnes (+14% par rapport à 2011). Le chiffre daffaires, en 2016, a atteint 6,6milliards deuros, soit 10% de plus que deux ans auparavant. 

Cest aussi parce que le secteur englobe de plus en plus de spécialités:gardiennage,sûreté portuaire et aéroportuaire, sécurisation des sites sensibles, télésurveillance, vidéosurveillance, transports de fonds, protection rapprochée 

Pour renforcer ce secteur, plusieurs pistes ont été avancées. Créer « une filière complète des métiers de la sécurité », de la classe de 3e jusquaux études universitaires. Renforcer lencadrement au sein de ces sociétés: seuls 2% des salariés sont des cadres, relève une note de lInsee. Développer les pouvoirs du Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS), lorganisme régulateur qui supervise la profession. 

 

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

Agent de sécurité et drone

La sécurité privée et l’innovation.

Il devient vital dinnover pour sinscrire dans le futur et ce, même pour l’ agent de sécurité privée. La sécurité privée repose sur des compétences humaines majeures que la profession sefforce de renforcer et de diversifier. 

L’agent de sécurité privée pourrait alors sappuyer sur de nouvelles technologies capables de décupler son efficacité tout en limitant son exposition au danger. Cest une vraie surveillance autonome.   

En cas dintrusion de malfaiteurs sur un site, le drone permet didentifier au mieux les individus, sans exposer le gardien. Surtout, lengin dispense à la société de multiplier le nombre de caméras de vidéosurveillance sur un même site. 

Les avantages des drones.

Rapides, faciles à opérer, discrets et capables d’évoluer de manière programmée: les drones sont tout simplement parfaits pour des missions de surveillance et de reconnaissance de zones difficilement accessibles ou dangereuses, et la sécurisation des sites sensibles. 

Lappareil est parfaitement capable de faire des rondes en mode automatique tout en embarquant une caméra thermique de détection). 

Les drones seraient également très utiles pour les opérations de levée de doute sur des sites étendus ou difficilement accessibles. 

Le système de sécurité du client est directement connecté à la solution. En cas dalerte, lhyperviseur collecte les alarmes et analyse linformation, envoie lordre au drone qui décolle en quelques secondes en direction du point désigné et le survole. Lhyperviseur transmet les informations en temps réel au centre de surveillance ou sur la tablette de lagent de terrain. 

On les retrouve affectés à la surveillance de réseaux ferrés, de pipelines pétroliers, de monuments historiques, de zones touristiques ou encore du trafic routier. 

Cependant leurs capacités d’observation discrète, d’acquisition et de transmission de données en masse posent les questions du respect de la vie privée et des libertés individuelles. 

Nous sommes donc dans une nouvelle ère. Dans un cycle de mutations profondes de la sécurité qui va saccentuer dans les années à venir renforçant plus encore le continuum de sécurité publique privée. 

 

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

Devenir agent de sécurité

Devenir agent de sécurité, oui mais qu’est-ce-que c’est ?

Cette profession est variée, elle peut vous diriger vers diverses sous-branches.
Grâce à notre article vous pourrez savoir comment devenir agent de sécurité.

Quels sont les pré-requis ?

Pour être agent de sécurité Il n’est que rarement question de niveau scolaire. Ce qui est
demandé est de savoir lire et écrire en français, plus qu’un diplôme réel.
Par contre, ce qui est aussi demandé, c’est de pouvoir justifier d’un casier judiciaire vierge.
Sont aussi parfois demandés : une autorisation auprès du CNAPS (Conseil National des Activités
Privées de Sécurité) ou de la CLAC (Commission Locale d’Agrément et de contrôle) ainsi que,
pour les formations cynophiles, un chien d’au moins 16 mois avec vaccinations à jour et respectant
les catégories permises (1ère catégorie interdite, par exemple).
Sachez que des niveaux Bac +3 ou +5 pourront vous emmener vers des postes d’encadrement.

Quelles sont les formations ?

Pour devenir agent de sécurité, il faut donc obligatoirement suivre une formation sécurité; il y a :

  •  Certificat de Qualification Professionnelle Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)
  •  Certificat de Qualification Professionnelle Grands Evênements (CQP ASGE)
  •  Certificat de Qualification Professionnelle d’Agent de Sûreté Aéroportuaire (CQP ASA)
  • Certificat de Qualification Professionnelle Agent de Sécurité Cynophile (CQP ASC)

Vous pourrez ensuite viser des compléments de formation pour devenir superviseur agent de
sûreté ou responsable sûreté.

Pour plus de renseignements sur les formations, n’hésitez pas à contacter notre centre : Thésée Formation

Les différentes missions d’un agent de sécurité.

Voici des exemples de missions dans le domaine de la sécurité privée :

  • Surveillance de locaux, que ce soit des entreprises ou des commerces, travaillant pendant les heures d’ouverture ou surveillant
    ces lieux la nuit pour éviter des intrusions ;
  • Sécurité des personnes sur certains sites, comme c’est souvent le cas de nos
    jours afin d’éviter des incidents plus ou moins graves ou des actes de terrorisme ;
  • Œuvrer dans le domaine aéroportuaire, pour surveiller les alentours, mais aussi surveiller
    l’aéroport lui-même, surveiller l’embarquement, que ce soit celui des clients ou même des
    personnels de bord, surveiller les abords de l’avion et des personnels d’intervention, etc. ;
  • Participer à la recherche de personnes disparues, que ce soit dans un cadre classique ou
    dans des cas plus exceptionnels, lors d’avalanches, de montagne plus généralement,
    d’inondations, de tremblements de terre, etc. ;
  • Travailler à la détection de produits illicites ou de produits dangereux, en accompagnement
    d’un chien.

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

Robot chien pour sécurité privée

Le Robot-Chien, un plus pour la sécurité privée ?

Le robot-chien de Boston Dynamics a désormais un SDK et on a hâte de voir ce que le monde va en faire  

 

Un plus pour la sécurité privée : Boston Dynamics, Propriété du Japonais SoftBank, est aujourd’hui prêt à céder (tout du moins en partie) son chien robotique « Spot » au grand public. La compagnie a en effet publié sur GitHub un kit de développement qui permettra en théorie à monsieur Tout-le-Monde de développer des fonctionnalités pour l’automate à quatre pattes. 

À compter d’aujourd’hui, lechien-robotique des Américains de Boston Dynamicss’ouvre au grand public. Le groupe vient en effet de publier sur GitHub le SDK (Kit de développement) de « Spot ». Ce dernier permettra aux développeurs, professionnels comme amateurs, de concevoir de toute pièce de nouvelles fonctionnalités pour Spot. 

 Un SDK désormais gratuit et open source.

D’après Michael Perry, Vice-président de Boston Dynamics, la publication de ce SDK permettra à tous de « développer des applications customs qui permettront à Spot de réaliser des tâches utiles pour un large éventail d’industries ». 

 Comme l’indique Engadget, ce SDK n’était jusqu’à présent accessible qu’aux développeurs ayant adhéré au programme depuis ses débuts. Il est désormais disponible gratuitement et au travers d’un projet open-source. Il y a toutefois un bémol, Boston Dynamics insiste : les développeurs bénéficiant du SDK via GitHub devront impérativement devenir des « early adopters » s’ils veulent se voir confier un exemplaire de Spot afin de tester leur code. Un moyen pour la société de garder tout de même la main sur sa création. 

Spot d’ores et déjà utile, concrètement, dans le secteur du BTP 

Michael Perry profite de son communiqué pour nous donner des exemples d’utilisations concrètes de Spot par des entreprises externes, ayant d’ores et déjà mis à contribution ce SDK pour mettre au point des fonctionnalités exclusives. Parmi elles, une entreprise spécialisée dans les travaux publics: HoloBuilders. « Avec ce qu’ils ont développé, leurs techniciens peuvent utiliser un smartphone pour enseigner à Spot comment trouver son chemin autour d’un chantier. À la suite de cela, Spot peut naviguer de manière autonome et prendre des photos à 360 degrés qui seront reversées directement dans leur logiciel de traitement », a notamment indiqué l’intéressé. 

Parmi les autres secteurs susceptibles d’utiliser Spot : les services de sécurité ou de police, pour (par exemple) inspecter des colis ou bagages suspects. 

 

Article à lire dans sa totalité sur Clubic

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

Casque de réalité virtuelle pour la Sécurité privée

La gamification dans le recrutement vise à proposer une dynamique divertissante associée au jeu pour confronter le candidat à une problématique qu’il pourrait rencontrer dans un métier de la sécurité privée.

A disposition, 

  • Les escape games (scénarios pendant lesquels les candidats sont « prisonniers » d’un espace et doivent trouver comment sortir), 
  • Les challenges (les candidats sont mis en compétition seuls ou en équipe sur une thématique précise, dans un temps impartie), 
  • Les hackathons (des développeurs s’affrontent dans des joutes de programmations autour d’une problématique), 
  • Les serious games (jeux visant à perfectionner des connaissances, pouvant servir de moyen de pré-sélection).

Attirer des profils atypiques

Ce type de recrutement attire les candidats des générations Y et Z, qui ont grandi dans l’univers du jeu, mais pas que. 

La gamification du recrutement veut attirer des talents qui ne sont pas intéressés par des processus de recrutement classique, notamment les talents atypiques. Comme par exemple :

Les jeunes diplômés, dont l’expérience professionnelle se limite à quelques stages. 

Pour les départager, il y a les tests de comportement, des mises en situation… Ainsi, le candidat sort de sa zone de confort, ce qui est essentiel lorsqu’on s’intéresse à la sécurité privée. 

Pendant un entretien traditionnel, il peut s’attendre à un certain nombre de questions et travailler les réponses, alors que face à l’inattendu, on peut faire ressortir des choses bien plus intéressantes pour un recrutement efficace.

Un candidat qui participe à un recrutement par le jeu s’attend à intégrer une entreprise fun et moderne, prête à bousculer les codes.

Le groupe CF fait preuve d’originalité grâce au gaming pour ses collaborateurs et futurs collaborateurs. N’hésitez pas à consulter nos offres d’emplois et formations sur notre site Emploi Sécurité.

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

agent de sécurité incendie

Quel rôle a l’Agent de Sécurité incendie ?

L’agent de sécurité qualifié est un agent de sécurité qui assure la prévention et la sécurité incendie dans les établissements recevant du public (ERP) et les immeubles de grande hauteur (IGH). Il protège et sécurise vos biens et les personnes contre tout risque d’incendie. On parle aussi d’agent SSIAP (Services de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes), en raison du nom de la formation obligatoire pour cette profession.

Ses principales missions sont :

Prévention des incendies
Sensibilisation des employés
Entretien
Alerte et accueil des secours
Evacuation du public
Intervention précoce
Assistance à personnes
Exploitation du pc

Où exercer le métier d’Agent de Sécurité incendie ?

L’agent de sécurité incendie sécurise et protège tous les types de lieux.

  • Les sites de grandes étendues :
    • les entrepôts, les chantiers ;
    • les usines, les plateformes logistiques, les parkings, les centres commerciaux, etc.
  • Les sites de moyennes étendues : les locaux, les bureaux, etc.
  • événementiel : les grandes manifestations, les foires, les concerts, etc.

Comment accéder au métier d’Agent de Sécurité incendie ?

Les agents de sécurité doivent répondre à des critères stricts pour exercer ce métier, selon les textes législatifs et les réglementations en vigueur pour les établissements recevant du public et les immeubles de grande hauteur.

Ce métier doit être assuré par des agents de sécurité qualifiés SSIAP :

  • SSIAP 1 pour les agents des services de sécurité incendie ;
  • SSIAP 2 pour les chefs d’équipe des services sécurité incendie :
    • il manage les équipes et a donc la direction du poste de sécurité lors des sinistres,
    • il dispose de la délivrance des permis de feux (autorisation pour des travaux pouvant causer un risque d’incendie) ;
  • SSIAP 3 pour les chefs de service de sécurité incendie et d’assistance aux personnes.

Il est possible de se former directement à ses métiers dans nos centres de formations.

> Découvrir nos formations

À noter : il faut être majeur, avoir un casier judiciaire vierge et être en possession d’une carte professionnelle. Elle est délivrée par le préfet et valable 5 ans.

Découvrez également la formation d’agent cynophile.