Articles

sécurité privée et technologies grande taille

Dans le secteur de la sécurité privée l’utilisation des nouvelles technologies est mitigée. Certaines agences de sécurité sont à la pointe de la technologie alors que d’autres semblent réticentes. Très peu de sociétés de sécurité privée peuvent se passer des nouvelles technologies, surtout si elles veulent rester compétitives et performantes.

Le digital présent dans la sécurité privée.

Aujourd’hui, le digital prend beaucoup de place dans ce secteur. Ça commence par la protection des locaux et des salariés avec la télésurveillance et la surveillance humaine combinées, un dispositif d’autant plus fiable. Cela s’applique également à la prévention des accidents et la sécurité incendie car avec l’automatisation des dispositifs les procédures sont de plus en plus rapides et efficaces.

Aussi, les dispositifs de sécurité tels que les contrôles d’accès électroniques présentent nombreux avantages.

Ces outils permettent de renforcer la sécurité grâce à un accès très règlementé et surveillé. Ils facilitent également le remplissage des données de l’établissement avec un registre des personnes entrantes et sortantes, grâce à un système de pointage automatisé. Il n’est pas forcement facile pour d’anciennes ou de petites agences de s’équiper de ces nouvelles technologies car elles sont souvent couteuses. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’on voit se développer des agences de sécurité spécialisées dans les nouvelles technologies. Drones, télésurveillance, ces technologies se développent dans tous les secteurs de la sécurité privée. Ces nouvelles technologies impacts le secteur de la sécurité privée économiquement, humainement… D’une  façons plus positive que négative.

Caméra thermique, interface informatique, drone, robot…

Les  agents privés s’équipent de plus en plus de ces technologies qui renforcent leur efficacité. Leur utilisation, qui permet de réduire le coût de la sécurité privée, suppose des agents plus qualifiés et mieux payés. Le recours aux technologies permet d’optimiser les prestations, et de dégager des marges de manœuvre pour investir sans que le coût soit plus élevé pour les donneurs d’ordre. À l’avenir, le métier de l’agent de sécurité va et à déjà évoluer très rapidement. Il doit maitriser d’autres compétences en lien avec l’utilisation des nouvelles technologies comme le pilotage de drone, la gestion des données fournies par des systèmes de surveillance intelligents.

La complémentarité de l’humain et des nouvelles technologies.

Certains ont prédit que l’humain allait être dépassé par ces évolutions et qu’il n’aurait bientôt plus son rôle dans ce secteur. Mais d’après l’avis de nombreux spécialistes et dirigeants d’entreprises « c’est la complémentarité des deux qui représente les solutions d’avenir ». De nos jours, une société de sécurité privée ne peut plus faire l’impasse sur l’utilisation des nouvelles technologies et certains autres changements. Ces technologies garantissent un niveau accru de surveillance et donc une diminution des problèmes pour les clients.

Dans le domaine de la sécurité comme dans d’autres, la technologie ne remplace pas l’homme, elle l’accompagne. Par exemple, dans le cas de la télé vidéo surveillance, l’Union des entreprises de sécurité privée (USP) estime que plus les technologies iront en s’affinant, notamment en termes de qualité des images et de leur transmission, plus les services publics et privés collaboreront, et plus l’agent de sécurité montera en compétences. Actuellement « lanceur d’alerte » des délits ou tentatives d’infraction, l’agent de sécurité devrait devenir, selon l’USP, un « maillon essentiel de la chaîne de prévention sécuritaire », interlocuteur privilégié tant des installateurs de systèmes de protection que des forces de l’ordre.

Nous aurons toujours besoin d’agents de sécurité mobile pour intervenir en cas d’alerte. « Le couple humain et technologie doit impérativement perdurer. C’est en combinant les deux que l’on réussira à évoluer » Jérôme LAGNEAUX

La société CF INNOVATION, une filiale du Groupe CF, à pour activité principale l’innovation dans les domaines matériels et immatériels qui touchent aux aspects de la Sécurité et de la Sûreté des biens et des personnes, la création de solutions internet et l’édition de logiciels. Le numérique est incontestablement un levier d’efficacité et de réactivité.

 

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !

Sécurité privée et agent de sécurité

Les Français et la sécurité privée.

Les Français sont conscients que la sécurité privée est devenue elle aussi nécessaire pour venir en appui auxpoliciers et aux gendarmes 

Un sondage Ifop, réalisé pour le compte l’Union des entreprises de sécurité privée (USP) et dontLe Figarodétaille le contenu, en témoigne. Désormais, 65% des personnes interrogées disent avoir confiance dans ces professionnels pour assurer leur sécurité.  

 Les Français font donc confiance aux professionnels de la sécurité privée pour assurer leur protection.  

Encore méconnues des Français jusquen 2015, les épisodes dattentats qui ont frappé le pays ont contribué à mettre les sociétés de sécurité privée en bonne posture. 

Dans ce contexte de menace, elles ont su prouver leur capacité opérationnelle et leur réactivité 

Un secteur en plein développement.

Aujourdhui en plein développement le secteur de la sécurité privée se retrouve régulièrement au cœur de lactualité. 

Au vu de cette nouvelle place, on peut se poser la question du regard que portent les Français sur ce secteur en plein essor.  

La sécurité privée est de plus en plus connue du grand public. Les différents domaines dactivité sont relativement bien identifiés, les professionnels inspirent confiance et sont considérés.  

Les Français considèrent par ailleurs que le secteur offre des opportunités de carrière. Ils sont aussi très nombreux (75%) à estimer que la sécurité privée a un rôle à jouer en complément des pouvoirs publics.  

Un avis particulièrement intéressant à lheure où les questions de co-production entre les sociétés de sécurité privée et lEtat sont dactualité. 

 Les sociétés de sécurité privées en progression.

Le recours aux sociétés privées de sécurité progresse depuis quelques années dans lHexagone.En 2016, un peu plus de 10000entreprises employaient 167800personnes (+14% par rapport à 2011). Le chiffre daffaires, en 2016, a atteint 6,6milliards deuros, soit 10% de plus que deux ans auparavant. 

Cest aussi parce que le secteur englobe de plus en plus de spécialités:gardiennage,sûreté portuaire et aéroportuaire, sécurisation des sites sensibles, télésurveillance, vidéosurveillance, transports de fonds, protection rapprochée 

Pour renforcer ce secteur, plusieurs pistes ont été avancées. Créer « une filière complète des métiers de la sécurité », de la classe de 3e jusquaux études universitaires. Renforcer lencadrement au sein de ces sociétés: seuls 2% des salariés sont des cadres, relève une note de lInsee. Développer les pouvoirs du Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS), lorganisme régulateur qui supervise la profession. 

 

Retrouvez d’autres articles sur notre partie blog !